30 novembre 2022
voiture électrique

Les avantages que vous ne connaissiez pas sur la voiture électrique

En fait, au début, le véhicule électrique surpassait les autres en raison de sa simplicité et de sa fiabilité, tout en étant beaucoup plus silencieux.

Le véhicule à essence détrônait le véhicule électrique car il présentait de sérieux inconvénients, comme une faible autonomie, une batterie peu efficace et une certaine incapacité à transporter une charge lourde.

Cependant, au fil des années, tous ces inconvénients ont été corrigés au point qu’actuellement, la voiture électrique est redevenue une option très attractive, comme on peut le voir dans les avantages suivants.

Réduction du coût du carburant

D’un point de vue énergétique, le moteur électrique est devenu beaucoup plus efficace que le moteur thermique. Ainsi, s’il faut en moyenne 13 kWh pour parcourir 100 km avec une voiture électrique, le chiffre monte à 45 kWh dans le cas d’une voiture essence avec une consommation d’environ 5 litres aux 100 km.

Le coût du carburant, si l’on profite de la tranche vallée du prix de l’électricité, est également nettement inférieur.

De plus, les batteries deviennent moins chères, plus légères et, contrairement aux batteries lithium-ion, elles sont déjà complètement ignifuges. Sans oublier que sa densité énergétique plus élevée pourrait représenter une amélioration de 300 % de ses performances, atteignant ainsi une autonomie comparable aux véhicules à essence. En fait, compte tenu du fait que l’autonomie a augmenté de 15 % par an au cours de la dernière décennie, il est prévu que d’ici 2025, les batteries à semi-conducteurs permettront à l’autonomie de dépasser les 800 kilomètres.

Maintenance quasi inexistante

Dans la voiture électrique, il n’y a pas de filtres ou de lubrifiants à changer, il n’y a pas d’embrayage ou de courroies de distribution. Ainsi, ayant 30 % de pièces en moins que les voitures thermiques, la maintenance au-delà des éléments communs comme les freins et les pneus, se focalise sur l’état de la batterie et du moteur. De plus, les freins durent également plus longtemps grâce au système de régénération d’énergie, qui sert à ralentir et même à arrêter la marche, sans les utiliser.

Dans la voiture électrique, les vibrations et autres éléments mobiles ainsi que les températures sont réduits au minimum, ce qui réduit également l’usure des pièces. Ainsi, à titre indicatif, le calcul total des économies dans l’entretien du véhicule électrique serait d’environ 25 % par rapport aux thermiques.

Beaucoup moins d’émissions

Avec les avions et les navires, les émissions de gaz à effet de serre des voitures représentent un cinquième du total mondial. Afin de les réduire, la Commission européenne a fixé la fin de la vente des voitures à combustion d’ici 2035.

Et c’est que les véhicules électriques n’émettent pas de gaz polluants lors de leur fonctionnement, ils ne seraient qu’indirectement responsables des émissions de CO2 des centrales qui produisent l’électricité qu’ils utilisent. Des émissions qui atteignent zéro si l’usager se débarrasse du réseau électrique et recharge son véhicule avec des panneaux solaires installés chez lui. De ce fait, les voitures éléctriques sont classées vignette verte, pour en savoir plus sur le calcul crit air, cliquez ici.

En plus du CO2, les voitures thermiques, en particulier les diesels, émettent plus de quatre types de gaz différents lors de leur processus de combustion, expulsant des microparticules très nocives pour la santé, les dites PM 2,5 (particules 25 fois plus petites que la largeur d’un cheveu humain). L’exposition à ces particules, qui dans la voiture électrique peut être significativement plus faible, a été classée comme le septième facteur de risque de mortalité le plus important.

Plus d’espace intérieur

Du fait que les voitures électriques ont moins de pièces que les voitures thermiques et que, en général, les moteurs sont aussi plus compacts que les voitures à combustion, l’intérieur de la carrosserie a plus d’espace utile pour les mêmes dimensions extérieures. L’avant sous le capot, là où le moteur est habituellement logé, a souvent tellement de dégagement que les constructeurs ajoutent souvent un coffre avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *