1 août 2021

Les conséquences d’une abandon de poste

Les salariés qui décident d’abandonner leur poste sont exposés à de nombreux risques et, outre le licenciement, d’autres situations peuvent survenir. En effet, si tel est votre cas, vous pourriez ne pas recevoir de salaire ni aucune autre compensation (comme des allocations de chômage) pendant un certain temps. Cette situation peut également vous faire perdre le droit de bénéficier de certaines indemnités à l’avenir, surtout si votre employeur ne vous a pas licencié pour avoir abandonné votre emploi. De plus, il est envisageable que votre employeur demande une indemnisation (s’il vous licencie en raison d’une négligence grave). Vous pouvez également rencontrer des difficultés sur Pôle Emploi et / ou nuire à vos perspectives de carrière. Il peut être intéressant de demander conseil à un avocat spécialisé en droit du travail, qui pourra vous guider dans les choix et les risques encourus.

Quel est le premier risque lié au chômage et à l’aide sociale?

L’abandon du travail vous met en danger car vous vous retrouverez sans salaire, sans allocations de chômage et autres compensations pendant une période incertaine. En effet, certains salariés ne savent pas que s’ils abandonnent leur poste de travail, leur salaire sera suspendu. Cependant, c’est la réalité. En effet, une fois que le salaire correspond à la rémunération du travail effectué, même s’il n’est pas effectué, il est très logique que le salarié abandonné ne percevra aucune rémunération. De même, si l’employeur annonce des mises à pied dites «préventives» pour abandon de poste et congédie le salarié pour faute grave, par exemple, le salarié ne reçoit plus de rémunération pendant toute la période. Effectuer les procédures de licenciement

Pour les salariés ayant signé un CDI, quels sont les risques de leur indemnisation des pertes?

Les employés qui abandonnent délibérément leur emploi deviendront licenciés. Cependant, ils ignorent les conséquences liées à l’abandon de leur poste, notamment en termes d’indemnités. En fait, le licenciement et l’abandon sont généralement des licenciements pour «faute grave». De plus, ce type d’abandon de poste peut se traduire par un contrat à durée indéterminée pour le poste, l’essentiel de la rémunération, notamment l’indemnité légale de départ et l’indemnité de préavis en cas d’abandon du travail. Pour les employés ayant des qualifications importantes dans l’entreprise, cette perte financière peut être plus grave. Cliquez ici pour en savoir plus.

Quels sont les risques de licenciement différé des salariés du CDI?

Si le salarié réalise un abandon de poste, il souhaite généralement une libération immédiate, ou très rapidement car : Il a peut-être un nouvel emploi et il souhaite l’occuper le plus rapidement possible, sans effectuer de préavis, à réaliser avec son nouvel employeur si démission Il désire bénéficier des droits au chômage pour disposer de suffisamment de temps à la recherche d’un nouveau poste, ou pour s’arrêter de travailler un temps Néanmoins, le dilemme est pour le salarié qui a abandonné son poste, que son entreprise attende un certain laps de temps afin d’effectuer la punition du salarié, avant de lancer la procédure de licenciement suite à abandon de poste. Mais, dans l’attente de ce licenciement, le salarié n’est pas rémunéré et ne peut obtenir d’allocations chômage. Il est donc sans ressources pendant cette période d’attente. De plus, il n’est pas libéré, et ne peut occuper légalement un autre poste. Même si l’employeur fait perdurer les choses involontairement, ce dernier est obligé de procéder à des démarches assez longues pour notifier le licenciement. Aussi, l’abandon de poste est très souvent une très mauvaise idée concernant le salarié qui désire un licenciement rapide, à l’exception d’un accord de licenciement à l’amiable avec son entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *